Salon nautique de Paris annulé ! Nautisme : la filière anticipe une baisse de 25 % à 50 % de ses ventes (#aumieuxdupire)

Les dernières annonces du ministère de la Santé, mercredi 23 septembre 2020, ont eu la peau du salon nautique parisien. Prévu du 5 au 13 décembre 2020, il est annulé.

C’est officiel : le salon nautique de Paris, le Nautic 2020, n’aura pas lieu. Les dernières annonces du ministère de la Santé ont scellé le sort de cet événement qui attire normalement plus de 200 000 visiteurs au parc des expositions de la Porte de Versailles

Un manque à gagner énorme, alors que les salons représentent 70 % des ventes de la filière nautique.

Au-delà des ventes, les salons font aussi figure de boussoles, estime Yves Lyon-Caen, président de la Fin : « Avec l’annulation des salons d’automne et celui de Paris, on a perdu nos repères. Toutes nos entreprises trouvent, dans ces salons, des lieux de vente, mais aussi des contacts, qui permettent d’estimer des volumes et à la chaîne industrielle d’anticiper. »

La descente aux Enfers

Après l’annulation des salons de Cannes, La RochelleAmsterdam, et maintenant celui de Paris

Quelles sont les conséquences pour la filière ?

Elles sont difficiles à évaluer a priori. Ce qui est certain, c’est que le Nautic et les autres salons d’automne et d’hiver remplissent deux fonctions fondamentales. Ils permettent aux professionnels et industriels de sentir leur marché et donc de préparer au mieux la saison estivale à venir. Et ce sont de véritables places de marché où se traitent près de 70 % des commandes annuelles pour la France.

Where are we going ?

De nombreuses entreprises du nautisme dans la tourmente

L’année 2019 / 2020 a été marquée par la disparition de certaines marques historiques de la plaisance et des difficultés pour plusieurs acteurs du nautisme. De la liquidation du chantier naval Ocqueteau à Oléron à celle du constructeur de voiliers Espace Vag à Concarneau, en passant par la mise en redressement judiciaire de Fora Marine à La Rochelle, la tourmente a impacté un pan important de la filière, dans le moteur comme dans la voile, principalement dans les chantiers de taille moyenne. Le phénomène ne touche pas que la France. On peut citer la procédure de protection des voiliers Discovery au Royaume-Uni ou la difficulté du groupe Ferretti à ouvrir son capital en Italie. D’autres chantiers se font plus discrets sur leurs difficultés économiques, mais restent dans des situations critiques.

Vendez votre bateau avec les annonces à la UNE sur PneuBoat.com + Semi-Rigide.fr et nos réseaux sociaux !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s